PRESTATION : Evaluation & management des risques HSE

Diagnostic organisationnel de la sécurité industrielle

FDSimage19.png
L’Ineris vous propose un diagnostic organisationnel de votre sécurité industrielle pour dégager des pistes d'actions techniques, humaines et organisationnelles.
Ce diagnostic quantifie et formalise certaines dimensions humaines, organisationnelles, individuelles et collectives de sécurité industrielle lorsque le Système de Gestion de la Sécurité (SGS) et les audits classiques ne suffisent pas à détecter, anticiper et prévenir l’occurrence d’accidents majeurs.

Démarche de diagnostic organisationnel de la sécurité développé par l’Ineris

Le diagnostic organisationnel de la sécurité appréhende la réalité des systèmes à risques en s’appuyant sur un modèle de sécurité développé après 10 ans de recherche appliquée sur des sites industriels de différentes natures.

Il caractérise la robustesse de votre organisation vis-à-vis du risque et met en débat les résultats pour dégager des pistes d’actions en intégrant vos dimensions techniques, humaines et organisationnelles.

Le diagnostic organisationnel de l’Ineris se déroule en 4 phases :

  • phase 1 - Analyse hors site, analyse contextuelle, documentaire et d’accidentologie
  • phase 2 - Visites de site, observations de situation de travail critique (barrières de sécurité), entretiens individuels et collectifs

  • phase 3 - Analyse des données

  • phase 4 - Restitutions sur site ; rédaction d’un rapport de synthèse du diagnostic sociotechnique de la sécurité incluant les débats de restitution

L’approche de l’Ineris permet de comprendre la dynamique d’une organisation depuis les décisions stratégiques jusqu’aux situations de travail sur le terrain. Tous les acteurs de l’organisation sont sollicités.

Analyse Technique, Humaine et Organisationnelle de la Sécurité

Le modèle, développé à travers des cas d’étude, est une « Grille d’analyse » qui se concentre sur six dimensions organisationnelles.

Ces 6 dimensions sont articulées à 3 niveaux d’organisation :

  • le Micro : le poste de travail, les tâches associées à la bonne marche des barrières de sécurité, le travail collectif,
  • le Meso : l’organisation du travail, les relations hiérarchiques, les processus stratégiques de prévention du risque,
  • le Macro : les caractéristiques générales de l’entreprise en termes de risque, son historique, sa politique financière, de relation site/siège, de relation à l’autorité…
    1. Les adaptations stratégiques des dirigeants de l’organisation dans son environnement (de marché, de régulation), l’environnement de l’organisation… mènent à
    2. des changements organisationnels et technologiques (plus ou moins contraints, subis, concomitants ou cumulés) qui peuvent avoir des conséquences positives ou négatives sur
    3. le fonctionnement les barrières techniques et humaines de sécurité prévues en conception (analyse de risques), dont les problèmes de mises en œuvre doivent se traduire notamment
    4. par une écoute attentive des signaux faibles (portés potentiellement par des «lanceurs d'alerte») ainsi qu'une capacité de remise en cause à la suite d'incidents.
    5. Les capacités d'écoute et de remise en cause reposent notamment sur un service sécurité compétent et suffisamment influent, ainsi que sur
    6. une organisation en mesure de mobiliser des regards extérieurs de qualité, de comprendre et de tirer les enseignements qui se traduisent concrètement dans les pratiques.

    Contactez-nous

    Partager

    Analyse chimique

    Formation

    Du 22 au 25 juin 2020 à Paris

    "Les Facteurs Humains et Organisationnels pour la prévention des accidents industriels. Prendre en compte les FOH dans la prévention des accidents industriels"

    Les objectifs de cette formation sont multiples :

    - Intégrer les Facteurs organisationnels et humains (FOH) de la sécurité dans l’évaluation et la gestion des risques.

    - Détecter les situations justifiant une attention particulière aux FOH.

    - Identifier des pistes d’analyse et d’action adaptées au contexte.