PRESTATION : Etude de Stabilité & Mouvements de terrain

Rétro-analyses de mouvements de terrain

Glissement de terrain - maison menaçant de tomber sur une une autre maison placer en bas de la coline
La rétro-analyse d’évènements passés est l'une des méthodes permettant d'améliorer la prévention des accidents ainsi que la conception et le dimensionnement des nouveaux projets.

Ces retours d’expérience sont essentiels pour comprendre les phénomènes d’instabilité géologiques/géotechniques car ces derniers sont   complexes et généralement multi-paramètres (géologiques, hydrogéologiques, géomorphologiques, dimensionnement de la structure, ...).

De plus, ils sont potentiellement aggravés par des sollicitations externes naturelles (fonte des neiges, pluviométrie anormalement forte, séisme, ...) ou anthropiques (terrassement, vibration, activités industrielles concomitantes, ...).

Votre site (mine, carrière, stockage souterrain, tunnel, ouvrage d'art, digue, front rocheux, talus, ...) a connu une rupture profonde ou une instabilité mineure, l’INERIS vous accompagne pour identifier, analyser et synthétiser les principales causes de ces phénomènes.

Principe et Techniques :

Une rétro analyse est réalisée sur un phénomène qui s’est déjà produit pour, généralement, identifier les causes les plus probables et, le plus souvent, y apporter des solutions globales.

Délitage
Glissement observé

Deux exemples simples illustrent ce principe :

  • Un glissement s’est produit sur une pente, naturelle ou anthropique. Pour analyser, comprendre le phénomène et proposer des solutions pertinentes ; le géotechnicien entre plusieurs éléments dans « l’équation » :
    • la topographie avant rupture,
    • les caractéristiques mécaniques des sols ou matériaux concernés,
    • les conditions hydrogéologiques au moment du phénomène,
    • les actions extérieures éventuellement (mécaniques ou climatiques).
      Le géotechnicien peut ainsi, à partir de l'apparition du phénomène, déterminer une relation entre les différents paramètres ayant conduit au déclenchement du mouvement et évaluer l’influence de ces paramètres géologiques, hydrogéologiques, géomécaniques et extérieurs. Cet ensemble de paramètres est ensuite intégré pour rechercher une méthode de confortement pertinente.
       
  • L'aléa est l'influence que des vides résiduels génèrent en surface. Il conditionne l’aménagement des zones affectées par d’anciennes exploitations souterraines. L'aléa est évalué à partir d’une analyse informative qui s’appuie, d’une part, sur toutes les données archivés existantes (plans et description des exploitations) et, d’autre part, sur  une enquête de terrain sur la zone concernée. Cette enquête permet de vérifier si des phénomènes se sont déjà produit sur ce site et de déterminer l’intensité de l’aléa correspondant.

    ​​​​​​La rétro-analyse permet donc de déterminer, en fonction des conditions de site et d’exploitation, que l’effondrement constaté sur place lors de l’enquête représente pour la zone, un aléa fort, moyen ou faible.

Contactez-nous

Partager