PRESTATION : Plateformes d'essais

Mésocosme

Rivières artificielles
Les mésocosmes : des rivières artificielles pour évaluer le devenir, le comportement et les effets des substances chimiques dans et sur les écosystèmes.

L'INERIS est équipé d'un ensemble de mésocosmes, rivières artificielles, permettant aux écotoxicologues de l'INERIS d'étudier les effets des polluants à l'échelle de l'organisme (biomarqueurs), de la population, de la communauté, et du fonctionnement de l'écosystème.

Elles sont constituées de 12 canaux de 20 m de long et d'1 m de large, d'une profondeur d'eau variant de 30 à 70 cm et sont alimentées en eau en continu au débit de 0,8 m3/h. La communauté végétale est constituée d'hydrophytes et d'hélophytes. Outre les populations d'invertébrés introduites (mollusques gastéropodes, crustacés essentiellement), les macroinvertébrés sont ceux naturellement présents dans les sédiments.
 
L'originalité et l'intérêt des mésocosmes tiennent essentiellement au fait qu'ils représentent un certain réalisme écologique grâce à  la présence des principaux éléments constitutifs des écosystèmes naturels (sédiment, bactérie, champignons, périphyton, phytoplancton, macrophytes, invertébrés, poissons...) et qu'ils permettent le contrôle des paramètres physico-chimiques et biologiques.

Exemple d'utilisation des mésocosmes

Nos rivières artificielles ont notamment permis :

  • d'étudier les effets du bisphénol A sur des communautés d'organismes vivants. Le BPA est un perturbateur endocrinier présent dans notre quotidien (boite de conserve, plastiques...)
  • de constater, sur l'épinoche, l'altération de la structure ou des fonctions de l'ADN des cellules germinales par des polluants génotoxiques. Ces polluants représentent un tiers des contaminants présents dans l'environnement : hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), médicaments (notamment les anticancéreux), pesticides...
  • de mesurer les effets du nonylphénol, perturbateur endocrinien, sur un écosystème,
  • d'évaluer l'impact de la présence de médicaments dans l'environnement,
  • de mesurer les risques liés à la présence de cuivre dans les écosystèmes aquatiques.

L'INERIS est reconnu le Groupe Interministériel des Produits Chimiques (GIPC) pour le respect des Bonnes Pratiques de Laboratoire (BPL).

Schéma d'un mésocosme