Mesures de contraintes sur le barrage de Bimont : nos experts mobilisés

Test alt0
A la demande de la Société du canal de Provence, l'Institut a récemment participé à la conduite d'une campagne de mesure de contraintes sur le barrage voûte de Bimont (Saint-Marc-Jaumegarde, 13).

Situé au pied de la montagne Sainte-Victoire, ce barrage de 87 m de hauteur, mis en eau pour la première fois en 1854, régule et sécurise l’alimentation en eau de la région Aixoise et de la ville de Marseille. Certaines zones bien identifiées de l'ouvrage étant sujettes à un phénomène de gonflement du béton par réaction sulfatique interne, il fait l’objet depuis 2009 d’un important programme de rénovation, dans le cadre duquel s’est déroulée cette campagne de mesures. Elle a consisté à réaliser une série d’essais par surcarrotage à différentes profondeurs, pour échantillonner au maximum l’épaisseur du barrage.

Le surcarottage est une méthode de détermination des contraintes par relaxation : une cellule de mesure de déformations est tout d'abord installée dans un forage de petit diamètre. Une saignée est ensuite réalisée autour de la cellule, avec un carottier de plus gros diamètre, afin d'isoler la cellule des contraintes présentes dans le milieu ausculté. Les déformations en paroi du petit forage sont alors enregistrées par les capteurs de la cellule, et inversées pour déterminer l’état de contraintes in situ.
Ces mesures de contraintes serviront à l’exploitant de données d’entrée, pour compléter la compréhension de l’évolution du barrage et sa surveillance lors de la remise en eau.

L’Ineris conçoit, développe et met en œuvre, de manière indépendante ou couplée, des méthodes innovantes de mesure de contraintes dans les géostructures, notamment avec l’outil d’analyse de données multi essai SYTGEOstress.

Barage Barage